Le regard des autres

Tu ne la nourris pas au sein ? Elle est déjà au biberon ? Elle ne dort pas avec vous ? Vous faites le cododo ? Ne la prends pas trop dans tes bras, laisse-la pleurer. Ne la laisse surtout pas pleurer et prends-la dans tes bras. Berce-la. Ne la berce pas, ne lui donne pas de mauvaises habitudes. Tu comptes reprendre le boulot ? Elle n’est pas trop petite pour la crèche ? Elle va avoir trop chaud là-dedans ! Mon Dieu, mais elle va mourir de froid !leregarddesautres

J’aurais pu facilement allonger cette liste de phrases, mais j’imagine que la plupart des jeunes mamans savent ce que je souhaite évoquer à travers toutes ces remarques auxquelles mon mari et moi avons droit depuis le jour où nous sommes devenus parents. Nous avons pu entendre tout et son contraire tant dans notre entourage que dans les milieux médicaux ou chez les professionnels de la puériculture. Un vrai casse-tête chinois. À croire que devenir parents est une compétition de haut niveau où la moindre maladresse est impardonnable. À croire que le monde entier s’est spécialisé dans l’éducation, alors que nous n’aurions apparemment pas saisi l’essence même du mot.

Il y a bien sûr les conseils bienveillants de nos proches, mais il y a aussi ces remarques qui, l’air de rien, sont parfois blessantes.

Je sais que nos choix ne plaisent pas toujours, ne conviennent pas à tout le monde ou sont incompris, mais ce sont nos choix et nous les assumons pleinement. L. dort dans sa chambre. L. est nourrie au biberon. L. ira à la crèche. Et puis ? Cela fait-il de nous des mauvais parents ? Cela fait-il de nous des monstres sans coeur ? Cela fait-il de nous des handicapés de l’éducation parentale ?

Il y a également ces regards qui vous jugent, qui vous jaugent, qui scrutent vos faiblesses. Je les vois, je peux les sentir sur mes épaules et j’y ai eu droit tout récemment lorsque nous nous sommes rendus à une réunion d’information pour jeunes parents. D’autres couples et leur bébé y étaient conviés aussi. Des parents qui avaient l’air sereins, des mamans apprêtées, souriantes, respirant le bonheur absolu. De mon côté, ma journée avait été particulièrement chargée et j’étais crevée de chez crevée. L. ne m’avait pas laissé une minute de répit et je suis allée à cette réunion en mode pas lavée, pas maquillée, cheveux gras, dents à peine brossées et fausses UGG aux pieds. Une belle biche quoi. Les bébés étaient calmes, sages comme des images. La mienne a dû trouver l’ambiance morose parce qu’elle s’est mise à gueuler pleurer de toutes ses forces. L’heure du sacro-saint bibi avait sonné. Malgré tous mes efforts, je ne suis pas parvenue à la calmer et j’ai bien senti les regards qui pesaient sur moi. J’étais littéralement en sueur. Toutes ces paires d’yeux qui me fixaient et qui semblaient dire : « Elle la gère pas sa môme »… J’ai vécu mon premier grand moment de solitude en tant que maman. Pas celui où tu as failli te planter dans la rue et où deux/trois passants se fendent la poire dans ton dos. Celui où tu as l’impression d’être à poil au milieu d’une foule qui te pointe du doigt en se bidonnant. Horrible. C’était horrible. Je me suis sentie totalement démunie.

L. ne nous a pas été fournie avec un mode d’emploi à la naissance, nous la découvrons jour après jour, nous la choyons et nous l’aimons. N’est-ce pas le plus important ? Je réalise aujourd’hui à quel point l’éducation se construit surtout autour d’une série de choix personnels et qu’il faut tenir bon si nous y croyons et si, en plus, ils fonctionnent.

Quels parents peuvent prétendre n’avoir jamais commis la moindre erreur ?

Publicités

21 réflexions sur “Le regard des autres

  1. Bonjour, je connais ces impressions, ces ressentiments, ces regards pesants, ces remarques qui me sont familières qui ont de quoi vous faire douter…mais le principal c’est vous savez en votre fort intérieur que vous gérez la situation comme vous pouvez. L’important est d’aimer son bébé de tout son cœur et ceux qui comprennent pas une maman débordée, c’est qu’eux ils n’ont jamais eu d’enfants à gérer, au diable les regards et commentaires des autres 🙂 Bon courage Super Maman !

    Aimé par 2 people

  2. Tout ce que vous vivez , ts les les parents l ont vécus
    Ceux qu ils disent que tt a été parfait dès le début ils se mentent à eux même….
    Oh que ouii on entends des commentaires de partout….
    Moi le pire : quoi déjà au retour de la maternité, il dort seul ds sa chambre ?
    Bin oui , nos chambres sont à côté et il y a un babyphone…..
    Et mtn il a presque 6 ans il aime venir faire des câlins ds notre lit mais dormir il veut son lit….
    Et comme tu dis on a pas un mode d emploi…
    Moi même quand tu me posais des questions je te répondais mais par rapport à ce que j avais vécu mais je t avais tjs dis
    Vs verez par vous même car chaque enfant est différent
    Et évidemment on apprend à connaître son enfant chaque jour….
    Et je t avais dis aussi que même étant professionnelle de la petite enfance quand je fuis rentrée chez moi , j étais paumée…
    Pleins de moments de solitudes …
    Alors oui on peut écouter les conseils mais après on en retire ce que l’on veut…
    Pour conclure il n y a pas de mauvais parents ni de super parents sans faille
    On essaye du mieux qu on peut
    Tout ce que l on fait, on le fait par amour et ça c est ce qu il y a de plus beau !!!!
    Gros bisoussss à vous 3 de nous 3

    Aimé par 1 personne

  3. Oh ma chère Giusy… Je me reconnais dans ton histoire. Sans vouloir dramatiser, T. a beau avoir 5 ans, cela continue encore aujourd’hui… Nombreux sont ceux qui prétendent avoir le mode d’emploi de ton enfant, alors que tu ne le possèdes pas toi-même. 😉 Nous ne sommes pas des parents parfaits, nos enfants ne sont pas parfaits non plus et c’est tant mieux!! Gros bisous et à bientôt 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. C’est comme je t’ai déjà dit, on ne naît pas parent, on le devient.
    Fais comme bon te semble, un bébé est intelligent, si ça ne lui convient pas, il te le faire savoir en pleurant.
    Ce que tu dois faire, c’est garder ce qui te semble des conseils et jeter le reste à la poubelle. C’est toi qui fait le tri en fonction de tes envies, tes besoins, des besoins de ton enfant et de l’éducation que tu as envie de donner.
    On est chacun différent et les bébés sont différents aussi et certaines personnes ont du mal avec la différence.

    On vous fait des gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Marjo 🙂 Parfois toutes ces remarques sèment le doute, mais nous comprenons de mieux en mieux Bibou et nous savons ce qui est le mieux pour elle, comme pour nous. Je vous embrasse bien fort tous les 3 !

      J'aime

  5. Et oui malheureusement on passe toutes par là et c’est dur. Mon fils a dormi dès la naissance dans sa chambre, a toujours été nourri au biberon et va à la crèche, pour toutes ces raisons j’ai également dû essuyer de nombreuses réflexions. Ça touche au début, on prend ça en pleine tronche et puis tu verras qu’avec le temps ça nous passe au dessus et on arrive même à répondre! Laisse glisser au maximum, on fait comme on peut et on fait les choses bien pour nos bébés, quoiqu’en pense les autres ❤

    J'aime

    1. Merci Flore. C’est effectivement difficile de faire face à toutes ces réflexions, elles ont tendance à semer le doute dans nos têtes. J’ai hâte d’arriver au stade où, comme toi, j’arriverai à y répondre. ❤

      J'aime

  6. Le bébé n’est pas livrer avec un mode d’emploi être parent non plus .Personne n’est parfait le principal c’est que ton enfant soit bien. Ma plus grande à 7 ans et j’en apprend encore aujourd’hui .Courage gros bisous

    Aimé par 1 personne

  7. Ne t’inquiète pas ma Giusy, personne ne reçois le mode d’emploi et nous faisons tous de notre mieux ! Lison est choyée, bien entourée… c’est le principal ! Tu es une maman merveilleuse et papa n’est pas en reste ! Prenez soin de vous trois, je vous aime ! Ta Maryvonne

    Aimé par 1 personne

  8. Ooooh comme je te comprends! Les remarques parfois l’air de rien mais qui dans le fond blessent. Parce que oui avant d’avoir les enfants tu as eu une vie de couple et que oui, juste après avoir mis au monde un petit être hurlant et dégoulinant d’amour, tu as envie de te retrouver seule avec l’homme donc tu abandonnes l’enfant à ses grands-parents (qui en ont eu 5!) juste pour une soirée! Mais là, « quoi tu le laisses déjà? T’as pas peur? » et le pire… « tu ne te sens pas mal de l’avoir laissé? » Non, je n’ai pas peur mais j’ai confiance! Si quelque chose arrive, on nous appellera bon Dieu! Et non, chez nous tout ne tourne pas autour des monstres!
    Ils n’ont pas dormi avec nous, ils découchent à volonté et adorent ça, ils n’ont pas été porté en sling ou en écharpe, et oui, nous avons laissé pleurer nos enfants (ooouuh les mauvais parents!) mais tu sais quoi, maintenant on s’en fout! On passe au-dessus, nos ptits gars sont en pleine forme, avec leur caractère bien à eux, n’ont pas besoin qu’on soit toujours là derrière eux et ils sont (surtout) heureux! Le reste… que les gens parlent!
    Le meilleur conseil que j’ai reçu c’est « fais de ton mieux » de toute façon, on procède tous par essai-erreur donc…

    Aimé par 1 personne

  9. Tres beau texte:) et oui j ai 6 jeunes enfants ( 9-8-6-2-1-1) ET je travaille dans la meme ecole que toi;) Les regards tu les auras toujours que tu sois jeune parent ou plus experimentee comme moi. Il faut juste s en degager et croire en soi, en ses enfants et en son couple. Courage pour les premieres semaines qui sont épuisantes 🙂
    Eugenie

    Aimé par 1 personne

  10. C’est vrai que l’on passe toutes par là ! j’en ai eu de ces types de phrases … mais je t’avouerai que 6 mois ce sont écoulés depuis la naissance de mon fils et j’ai appris a ne plus y faire attention. J’ai pris la résolution depuis le début de m’écouter et de me faire confiance quand a l’éducation de mon fils. Et si je fais des erreurs qu’a cela ne tienne, ça ne viendra que de moi. Et puis c’est en faisant des erreurs que l’on apprend à être parents/maman 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. J’apprends à me faire confiance et à faire confiance à ma Bibou, mais parfois je doute et ces réflexions ne m’aident pas beaucoup. Au contraire, elles me font sentir minuscule … Le temps viendra où elles glisseront sur moi, mais j’avais très envie de témoigner et de partager cette expérience. Je constate que nous sommes toutes logées à la même enseigne et c’est rassurant. Vos encouragements me mettent du baume au coeur 🙂

      J'aime

  11. fais confiance à ton instinct c’est ta meilleure arme et oui il y’aura toujours des « cons » , je suis rarement vulgaire mais j’ai horreur de ce genre de personne moralisatrice, je sais tout etc…comme si tu avais le manuel ou la science infuse…vaut mieux en rire, je crois…. même si ces comportements sont plus blessants qu’autre chose… pas cool mais tu as raison en parler, ça fait du bien de vider son sac!

    Aimé par 1 personne

Laisser un billet doux

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s